Gestion des congés payés : comment faire ?

En tant que chef d’entreprise, vous êtes obligés de gérer les congés payés de vos employés. Vous éviterez ainsi la perturbation des activités de votre établissement. Comment s’organiser convenablement ?

Prévoyez les dates de départ de chaque employé

Pour bien gérer les congés payés, vous devez anticiper toutes les dates de départ de vos salariés. Le code du travail impose 30 jours ouvrables de congés payés par an pour chacun des employés au sein d’une entreprise. Les programmer à l’avance va vous aider, même si la gestion des congés payés s’avère parfois très difficile.

Avant de fixer les dates de départ en congé, vous devez consulter et demander l’avis des représentants du personnel de votre établissement. Vous éviterez ainsi de prendre une décision de travers, car ils vont sûrement vous aider à établir le calendrier de congés qui doit être généralement compris du 1er mai au 31 octobre . Une fois que la période de vacances confirmées, vous devez prévenir vos travailleurs deux mois avant le jour J.

Respectez les systèmes des départs pour les congés

L’ordre des départs des permissions payants est souvent pris en charge par l’embaucheur lui-même. Mais il peut aussi se préparer par la convention collective, tout en répondant aux attentes de chaque employé, car ce dernier l’établit généralement selon différents critères et conditions familiales des salariés. 

En étant un chef d’entreprise, vous êtes dans l’obligation d’accepter et de donner votre permission pour un couple marié d’avoir la même date de congés si les deux travaillent chez vous. Pour ce genre de situation, vous devez les informer de leur date de vacances un mois à l’avance au minimum. Pour ne pas rencontrer certains problèmes concernant la gestion des congés payés, veillez à toujours respecter à la lettre tous les systèmes des départs.

Faites attention au calcul des compensations de congés

Pour bien gérer les congés payés, vous devez bien calculer l’indemnité prévue pour tous les salariés en congés. Alors, il va falloir que vous utilisiez la bonne méthode et la bonne manière pour ne pas courir le moindre risque. Pour cela, vous pouvez par exemple vous appuyer sur le maintien du paiement, c’est-à-dire que l’indemnité du salarié en congé identique à ce que ce dernier reçoit en travaillant.

Mais il est aussi possible de se baser sur la règle du dixième du paiement mensuel. Ici, l’indemnité serait le dixième du salaire que reçoivent vos employés à chaque rétribution.

L’audit RGPD est-il obligatoire ?
Référencer son site sur Google : comment faire ?